Hippolyte GIRARDOT

Enfant solitaire, Hippolyte Girardot semble se destiner à une carrière de dessinateur. Rêvant de travailler comme directeur artistique sur les plateaux de cinéma, il se présente, avec succès, au concours des Arts Déco. Là, on lui propose de réaliser une série de courts métrages avec des adolescents de banlieue, dans le cadre d'un atelier cinéma. S'il fait sa première apparition à l'écran en fils de Claude Rich dans La Femme de Jean de Yannick Bellon, une amie de sa mère, il n'envisage pas encore de devenir comédien, et multiplie les petits boulots. Il prend goût au métier d'acteur sur le tournage du Destin de Juliette (1983) d'Aline Issermann, une réalisatrice qu'il retrouvera sur L'Amant magnifique. Décrochant une nomination au César du Meilleur espoir en 1985 pour Le Bon Plaisir, ce jeune premier en vue tourne avec G...

Hippolyte GIRARDOT
Photos © Tony Frank